Le footing : atout féminin

Découvrons quelques exemples pour vous Mesdames :

Les effets secondaires de la pré-ménopause, commencent souvent vers 45 ans et sont toujours désagréables à supporter. Certes, il y a des traitements médicamenteux qui peuvent aider à les supporter mais quoi de mieux qu’une méthode naturelle et simple, sans effet secondaire, à part peut-être le risque de devenir accro…

1969254 683456961692602 1955053540 n

 

Un plan d’attaque sur 3 fronts

 Avec la pratique régulière d’un sport et plus particulièrement de la course à pied, vous pouvez vivre mieux les "3 effets secondaires" principaux de la ménopause qui sont :

  • l’arrêt de la protection par les hormones féminines du système cardio-vasculaire : cela est dû à l’augmentation du cholestérol et des triglycérides dans le sang. Le "mauvais cholestérol" se dépose sur les artères et risque à long terme de les obstruer. Courir limite la prise de poids et a un impact direct sur les analyses de sang. Beaucoup trop de femmes négligent le côté cardiaque pensant à tort être moins concernées que les hommes. Cela n’est plus valable après 50 ans, il faut donc en tenir compte.

 

  • l’ostéoporose : le squelette est à la fois la structure qui soutient notre corps et une sorte de banque de calcium pour notre organisme. Plus les muscles seront développés, plus la masse osseuse sera Prise de rdv 1importante. A partir de ces constatations, on comprend aisément l’intérêt d’avoir un apport journalier en calcium de qualité et de pratiquer une activité physique régulière comme la course à pied mais aussi la marche rapide ou la natation, bien sûr. Là encore, cela va à l’encontre de ce que pensent beaucoup de personnes. Et oui, la pratique de la course à pied renforce votre squelette et non l’inverse.

 

  • la prise de poids : les études ont montré que, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la prise de poids ne s’accentue pas à la ménopause mais elle est déjà enclenchée avant que celle-ci n’intervienne. Elle est due à une diminution du métabolisme basal (les dépenses énergétiques de l’organisme). Ce métabolisme est lié à la quantité de masse maigre (les muscles), donc plus les muscles diminuent de volume, plus le métabolisme diminue. Il entraînera alors une prise de poids. Commencer la course à pied dès 40 ans permet de limiter naturellement les effets à la ménopause à 50 ans.

     

  • AurelForm vous propose des séances running personnalisées !
  • La confidence du coach :

  • L’incontinence urinaire d’effort : elle est fréquente à partir de 50 ans. La ménopause n’en est pas la seule cause. Hommes et femmes vous êtes concernés ! Il est important de la signaler à son médecin. En effet, 1/4 seulement des personnes osent consulter pour ce problème. Quand on veut continuer à pratiquer son activité favorite, on ose plus facilement en parler et trouver des solutions avec son médecin traitant. Ce sujet ne doit surtout pas rester tabou. Plusieurs méthodes existent aujourd’hui pour pallier ce désagrément et il y en a forcément une qui vous convient. Osez en parler !

  • source : coach bien être. Doctissimo