Soutien gorge de sport !

Soutien gorge sportCONSEIL DE VOTRE COACH AURELFORM

Les seins occupent une place fondamentale dans l'image du corps de la femme.

Raison de plus pour s'inquiéter des mauvais traitements qu'ils subissent parfois dans le sport.

Un soutien gorge de sport adapté à la taille des seins est essentiel pour la santé de la poitrine des femmes.

Le sein repose sur les pectoraux et n'est maintenu que par les ligaments qu'il faut économiser ! Coupe sein

Au cours d'une activité physique, la poitrine féminine est soumise à des mouvements importants et à un phénomène de rebond qui peuvent provoquer un relâchement de ses ligaments, diverses lésions et l'affaissement progressif des seins.

Pour en prendre réellement conscience : il est utile de savoir qu'un sein qui pèse 400 gr va lors d'un saut de 1m peser près d'un kilo!

Un soutien sportif

Je vous rappelle que la glande mammaire ne comporte aucun muscle. Les seins sont suspendus en équilibre précaire par les pectoraux et des muscles peauciers* soumis aux forces de gravitation. A la longue, il arrive que leur seule présence à l'avant du thorax constitue une gêne et occasionne même des douleurs dorsales. D'où l'idée d'une pièce de soutien que l'on retrouve sous différentes formes tout au long de notre histoire vestimentaire : combinaison, gaine, bandes, etc. Actuellement, le soutien-gorge s'est imposé avec notamment des modèles spécifiquement conçus pour la pratique sportive. Ils sont coupés dans des tissus "respirants" (permettant d'évacuer la sueur) avec de larges bretelles et sans coutures aux zones de frottement qui pourraient blesser la peau. Les armatures rigides sont à proscrire - surtout dans les sports de contact - car elles risqueraient de provoquer des plaies par embrochage sur les baleines. Enfin, le choix d'un textile élastique évite à ces soutiens de se dégrafer accidentellement en plein effort. On les enfile comme un tee-shirt. Au début, ils donnent parfois l'impression d'écraser la poitrine. Evitez d'opter pour une taille au-dessus, car le soutien perdrait en efficacité et risquerait d'entraîner des frottements, notamment des irritations douloureuses du mamelon.

 Pas question par exemple, de s'engager dans une course sur longue distance sans enfiler un soutien-gorge. Même les petits seins sont sensibles aux tressautements de la course à pied et, à la longue, ces vibrations risquent de détruire les fibres du tissu conjonctif. Il arrive aussi que cela perturbe l'équilibre hormonal. L'absence de soutien peut également favoriser l'apparition d'une symptomatologie étonnante avec aménorrhée (arrêt des règles) et galactorrhée (écoulement de lait par le mamelon). Malheureusement, en cas de problèmes endocriniens, les médecins ne pensent pas toujours à interroger leurs patientes sur le port d'un soutien-gorge pendant l'effort physique.

*Un muscle peaucier est un muscle dont au moins une des extrémités s'attache à la face profonde de la peau, insertion sous-cutanée.

Source Doctissimo

Mesdames, la prochaine fois que vous ferez vos achats sportifs, attardez-vous donc autant au rayon des soutien-gorge de sport qu'à celui des chaussures de fitness-running-cross-tennis-basket-handball..., la santé et la beauté de vos seins en dépendent !

Sportivement Aurélie.

×