RUNNING : un allié anti-cellulite

Avec la course, adieu la cellulite !
Le running prévient et lutte contre la cellulite. 
Courir permet de renforcer et tonifier les fessiers + les cuisses – donc de réduire l’aspect « peau d’orange » , d’améliorer le retour veineux et de limiter le stockage des graisses.
Pensez à votre alimentation pour le bonus :-)
COME ON

14572257 618457798362894 5517524829818963575 n

La cellulite est due à une augmentation du nombre et du volume de cellules graisseuses de l’hypoderme (couche profonde de la peau). Elle donne un aspect grenelé à la peau qu’on appelle « peau d’orange ». Il suffit de pincer la peau entre le pouce et l’index pour la mettre en évidence. La cellulite touche principalement la femme (90 %) et très rarement l’homme (2 %). Les zones les plus souvent atteintes sont les faces externes des cuisses et des hanches, formant ce qu’on appelle la culotte de cheval. Les fesses et la jambe dans son ensemble peuvent également être touchées (face interne des cuisses, mollets et chevilles).

Les causes de la cellulite sont multiples
Il y a d’abord la génétique : certaines personnes ont tendance à stocker plus facilement les graisses (lipogenèse) afin d’avoir des réserves disponibles en cas de besoin par le biais de la lipolyse (dégradation des lipides qui permet de fournir à l’organisme l’énergie dont il a besoin). Dans ce cas, la formation de cellulite est due à un dysfonctionnement entraînant une altération entre les mécanismes de lipolyse et de lipogenèse.
Ensuite viennent les causes circulatoires : une mauvaise circulation accentue l’apparition d’œdèmes et de rétention à l’origine de la cellulite.
Enfin, on trouve des causes hormonales : chaque moment particulier de la vie d’une femme (puberté, grossesse, mise en route d’un contraceptif ou d’un traitement hormonal substitutif) est une période propice à une modification de la répartition de la masse graisseuse dans le corps.

Les bienfaits du running sur la cellulite
Le footing est intéressant pour se débarrasser de la cellulite, mais aussi pour la prévenir.

En effet, lorsque vous courez, trois mécanismes entrent en jeu :

le renforcement musculaire, l’amélioration du retour veineux et la limitation du stockage des graisses.

  • Le renforcement musculaire : il permet d’améliorer l’aspect de la silhouette et de réduire la « peau d’orange » en travaillant sur plusieurs muscles et notamment sur ceux de la cuisse (le quadriceps et ischios ).
  • L’amélioration du retour veineux : elle se fait grâce aux contractions musculaires répétées qui contribuent à la remontée du sang vers le cœur.
  • La limitation du stockage des graisses : en courant, on augmente son métabolisme de base et on active la lipolyse, c’est-à-dire la dégradation des lipides stockés.